Composition et action d'un shampooing

II) composition et action d’un shampooing

Le mot shampooing, d’origine anglaise, désigne à la fois l’action de laver les cheveux et le produit utilisé pour ce faire. Mais il faut faire attention : laver ses cheveux n’est pas une action innocente, sans conséquence, car le cheveu est une matière vivante, délicate, dont il faut prendre soin. Par ailleurs, on ne peut pas utiliser n’importe quel produit pour laver ses cheveux. En effet, ce dernier a un pouvoir absorbant : le produit doit donc être adapté puisqu’il a une action directe sur la structure du cheveu.

Un shampooing s’impose lorsque le cuir chevelu procure des démangeaisons, que les cheveux sont ternes, poisseux ou retombent, ayant perdu l’éclat, le ressort et le volume donnés par le dernier shampooing. Il en est de même lorsqu’on vient de transpirer fortement ou de se baigner dans une eau chlorée ou salée.

Se laver les cheveux est indispensable car la saleté est faite de différents constituants qui risquent d’abimer le cheveu (tels que le sébum, les poussières et les parasites, bactéries et microbes divers).

 

Que contient un shampooing industriel ? Quel est son action sur le cheveu ?

            A) Composition du shampooing

                        1-Composition basique des shampooings 

Les shampooings sont, avec les bains moussants et les gels douche, les produits cosmétiques les plus consommés. Ils résultent du mélange de plusieurs substances.

On distingue des formules de shampooing anioniques, cationiques, non ioniques ou amphotères. Ces formules sont définies par les tensioactifs utilisés. Elles font intervenir des composés aux propriétés détergentes, douces et non irritantes. Elles favorisent la formation d'un film entre le cheveu et l'eau. Il est difficile de donner une formule type, chaque fabricant composant lui-même ses formules; elles sont différenciées et adaptées en fonction des effets recherchés (cheveux secs, cheveux gras, shampooing pour enfant, etc.).

La formule d’un shampooing type contient :

- un détergent ou tensioactif qui est le principe actif du shampooing. Il nettoie les cheveux en enlevant les saletés. On distingue les quatre  tensioactifs suivants :

            *cationiques : plus irritants et donc moins utilisés ;

            *anioniques : très bon marché, à fort pouvoir moussant et détergent, moins irritants, mais au procédé de fabrication polluant ;

            *amphotères : plus doux pour la peau que les anioniques ;

            *non ioniques : obtenus à partir de matières premières renouvelables comme l'amidon, le glucose, le saccharose. Ils offrent une excellente tolérance mais moussent peu, ce qui gêne souvent l'utilisateur.

- des produits surgraissants pour compenser la perte du sébum dû à la détergence du shampooing (le détergent est agressif pour nos cheveux !). Le shampooing retire donc la mauvaise graisse mais en amène de la saine.

- des adoucissants qui lustrent le cheveu et permettent de le faire briller après le shampooing.

- un stabilisateur de mousse qui rend la mousse compact, volumineuse et stable (uniquement pour plaire au consommateur).

- autre substance utilisée pour son simple attrait esthétique : un adoucisseur de mousse qui rend la mousse douce et onctueuse… (Encore une fois au plus grand plaisir du consommateur).

- un épaississant pour que le shampooing ne soit pas trop liquide.

- un humectant pour éviter l’évaporation de la phase aqueuse du shampooing.

- un antioxydant afin d’éviter la détérioration du shampooing une fois le flacon entamé.

- des produits bactéricides, aussi appelés conservateurs, destinés à limiter les proliférations microbiennes et donc la fermentation du shampooing.

- un colorant… c’est plus joli.

- un agent nacrant : c’est tellement plus beau avec l’illusion de la nacre.

- un parfum pour neutraliser les odeurs de tous ces produits chimiques et donner une odeur agréable. Que ne ferions-nous pas pour le consommateur ?

- de l’eau : composant essentiel.

- des produits « traitants » c’est à dire des extraits de plante, en petite quantité (0,5 à 1,5%) pour se donner bonne conscience… C’est généralement l’illustration du produit dont est extraite cette substance qui est présentée sur l’étiquette.

Un shampooing est donc constitué de différents éléments, certains obligatoires, d’autres optionnels. Les seuls réellement nécessaires, ici, sont les produits surgraissants, les adoucissants, l’humectant, les produits bactéricides, les produits traitants, l’eau et, bien sûr, le détergent. Soit la moitié de ceux composant un shampooing type sont nécessaires pour un lavage efficace.

 

                        2-Composition du shampooing industriel « Pantène »

 tableau1.png

tableau2.pngtableau3.pngtableau4.png

*  Définitions :

- Emollient : un émollient assouplit et adoucit la peau ;

- Agent tampon : stabilise le pH des produits cosmétiques ;

- Agent de chélation : réagit et forme des complexes avec des ions métalliques  susceptibles d’affecter la stabilité et/ou l’aspect des produits cosmétiques ;

- Agent de contrôle de la viscosité : augmente ou diminue la viscosité des produits cosmétiques ;

- Agent de foisonnement : réduit la densité apparente des produits cosmétiques ;

- Agent antistatique : réduit l’électricité statique en neutralisant la charge électrique présente sur une surface donnée ;

- Conditionneur capillaire : rend les cheveux faciles à coiffer, souples, doux et brillants et/ou donne du volume, de la lumière, du brillant, etc. ;

- Synergiste de mousse : Améliore la qualité de la mousse produite par un système en améliorant une ou plusieurs des propriétés suivantes : volume, texture et/ou stabilité.

 

On remarque que la plupart des produits utilisés ici et dans la plupart des cosmétiques industriels non biologiques sont synthétiques d’origine industrielle.

 

Nous avons appris, à la clinique du cheveu, que le Ph était l’information primordiale concernant la qualité d’un shampooing. En effet, plus il est acide, plus le soin sera adapté au lavage de nos cheveux.

Ainsi, nous avons réalisé un test pour connaître le Ph de notre shampooing industriel « Pantène » avec un Ph-mètre :

ph-1.png

Il est de 5,71 pour ce premier soin qui est donc acide.

 

Comment réaliser soi-même un shampooing artisanal ? Quel est son action sur le cheveu ?

 

                        3-Composition et réalisation de notre shampooing artisanal

                                    a) Composition

 

            Notre shampooing est composé de quatre ingrédients, tous choisis pour leurs vertus sur la fibre du cheveu :

- décoction de lierre, l’agent moussant et raviveur de couleur : le lierre contient en effet des saponines (5 à 8 %) au pouvoir lavant et moussant. Par ailleurs, il ravive les couleurs des fibres naturelles ;

- une cuillère à soupe d’huile d’olive, le surgraissant : l’huile d’olive a des atouts nutritifs. L’actif principal de l'huile d'olive est l'acide oléique, un acide gras mono insaturé au fort pouvoir nourrissant. Elle répare et assouplit les cheveux tout en les rendant plus soyeux ;

- une cuillère à café de vinaigre d’alcool, l’adoucissant : Il permet de resserrer les écailles du cheveu afin qu’il retrouve son éclat naturel, de préserver la couleur en retenant les pigments et de restaurer un PH sain et équilibré au cuir chevelu. Il débarrasse le cuir chevelu des désagréables pellicules, est astringent et tonifiant. Il est réputé pour faire briller les cheveux et faciliter le démêlage ;

- deux jaunes d’œuf, le tensioactif : L’œuf est un excellent agent nettoyant naturel. Il contient en effet des molécules ayant une affinité à la fois pour l’huile et pour l’eau ce qui lui confère un pouvoir lavant.

 

C'est un shampoing très doux qui adoucit, lustre, épaissit et assouplit les cheveux.

 

Nous avons renouvelé l’expérience pour connaître le pH de ce second soin, de nouveau avec un pH-mètre :

ph-2.png

Le pH de notre shampooing artisanal est de 4, 18. Notre shampooing est donc plus acide que le shampoing industriel utilisé dans notre première phase expérimentale.

 

                                    b) Réalisation

 

            Pour réaliser notre shampooing naturel, nous avons tout d’abord mélangé les jaunes d’œufs, l’huile et le vinaigre dans un ramequin.

 oeufhuilvinaigre.png

Nous avons ensuite préparé une décoction de lierre, en faisant bouillir durant 10 minutes 100 g de feuilles de lierre fraîches dans un demi-litre d’eau.

decoction1.pngdecoction2.png

Pour finir, il a fallu laisser tiédir la préparation puis la filtrer afin de la mélanger avec le reste des ingrédients.

filtration.pngfiltrat.png

Lors du lavage des cheveux, après avoir appliqué le soin, il a fallu laisser agir de 5 à 10 minutes. Par la suite, le rinçage s’est fait à l’eau tiède voir froide, tonifiant pour le cuir chevelu et les écailles des cheveux. A noter que l’eau chaude pourrait avoir un effet moyennement appréciable sur les œufs…

soin-fini.png

Quel est le mode d’action d’un shampooing sur le cheveu ?

 

            B) Mode d’action d’un shampooing sur le cheveu : le détergent

 

            Comme vu dans l’introduction, le shampooing doit être capable d’enlever les matières grasses de la surface du cheveu pour être efficace. Cette action est possible grâce à un produit qu’il contient : le détergent, aussi appelé tensioactif.

Les détergents sont des substances capables d’enlever les souillures et les salissures graisseuses adhérant à la surface d’une matière en provoquant leur mise en solution et leur suspension dans l’eau. Ce sont donc les agents lavant du shampooing. En effet, les détergents se combinent avec les graisses pour les engainer, mais se combinent aussi à l’eau, ce qui permet d’éliminer ces graisses au rinçage. Cette double propriété se nomme la détergence. L'effet moussant assure une plus grande dispersion des salissures donc une meilleure détergence. L'élimination des corps gras de la chevelure par un shampooing n'est jamais complète. On considère que 40 à 60% des lipides peuvent être éliminés en une opération de lavage et il faut plusieurs lavages répétés pour atteindre 80%.

 

La molécule de détergent peut former des micelles. Elle a une formule chimique complexe, comme montré dans l’exemple suivant :

moleculedetergent.png

Cette molécule comprend deux parties :

-           la partie longue appelée queue « lipophile » lui permet de se combiner avec les graisses.

-           la partie courte appelée tête « hydrophile » lui permet de se combiner avec l’eau.

 

Les micelles sont des structures stables. Leur taille et le nombre de molécules hydrophobes qu’ils peuvent constituer sont déterminés par la longueur de la partie apolaire de ces molécules. Les tensioactifs peuvent être d’origine naturelle ou dérivés de la pétrochimie.

 

Les détergents ont d’autres propriétés. Ils sont à la fois des agents lavants, moussants, émulsifiants et dispersants :

- émulsifiants car ils  permettent de stabiliser les émulsions, c’est à dire le mélange de graisse et d’eau ;

- mouillants par leur très grande capacité d’imprégnation de la surface avec laquelle ils sont en contact.

- moussants pour la plupart. La mousse est une écume qui se forme à la surface de certains liquides quand ils sont en contact avec l’air.

 

On peut décomposer le mode d’action du détergent en deux étapes durant un lavage de cheveux :

-Pendant le shampooing, sa partie lipophile adhère très fortement aux graisses (telle une ventouse) pendant que sa partie hydrophile reste fortement adhérente à l’eau qui lui sert de support.

-En rinçant, l’eau entraîne le détergent qui entraîne à son tour les graisses qui adhèrent à lui.

modedetergent.png

Commentaires (4)

1. sofa cleaning dubai 15/07/2018

Typically the reliable professionals will hide the services below the employee’s reparation insurance in the case any emergency right after they work sign in place. Individuals may not have it along with them. Not to mention that Vacuuming Services Dubai need certification to own as typically the cleaning plumber. That Means they've been proficient through what they've been doing. They really recognize how to sofa cleaning dubai

2. Mortgage agents in Oshawa (site web) 27/07/2017

Full service residential mortgage service provider for first time home buyers, refinancing, renewals, construction and renovations.

3. Grio balo 27/10/2013

En lisant ton message je fais quelques recherches et je suis tombé sur une page du site du CNRS : http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/doschim/decouv/peau/loupe_familles.html
qui, je cite donc de la page précédemment citée : "Les tensioactifs cationiques[u][/u]
L’autre famille de tensioactifs est celle des tensioactifs cationiques, dont les plus courants sont les sels d’ammonium. De façon générale, du fait même de leur charge positive, ils vont se comporter comme des précipitants ou floculants, en s’associant fortement aux ions de la solution par les extrémités des chaînes anioniques des acides aminés de la kératine. Cependant, l’effet irritant de ces sels, tant sur la peau que sur la paroi oculaire, les rend peu intéressants en cosmétologie. Pour atténuer ces effets négatifs, on a introduit des fonctions alcools et amides. Les ammoniums quaternaires dérivés de la lanoline sont beaucoup moins irritants et sont préconisés dans les traitements conditionnants car ils améliorent la substantivité."

4. Despris Stéphanie 27/08/2013

Bonjour,
Je me permets juste de noter une petite erreur il me semble. Les tensioactifs cationiques ne sont pas irritants mais doux et peu détergents ... En tout cas c'est cela que j'enseigne à mes élèves et j'espère donc ne pas me tromper.
Cordialement

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site