Comparaison de l'action d'un shapooing industriel et d'un shampooing artisanal

Comment peut-on comparer l’action sur un cheveu d’un shampooing industriel à celle d’un shampooing artisanal?

III) Comparaison de l’action d’un shampooing industriel et d’un shampooing artisanal

Tout au long de notre TPE, nous avons choisi de réaliser différentes expériences dans le but de trouver le shampooing le plus efficace.

Nous avons débuté par plusieurs expériences sur chacun de nos cheveux : des observations au microscope et des mesures au dynamomètre (1N, 5N, 10N, 50N) pour calculer la résistance et le diamètre d’un cheveu.

 

Nous avons ensuite sélectionné un shampooing que nous avons utilisé pour le lavage de nos cheveux pendant environ 4 semaines (3 fois par semaines). Ayant toutes les trois des origines différentes, nos cheveux n’ont pas la même physiologie. Nous avons donc pu observer les réactions de nos 3 types de cheveux par rapport à un même traitement.

 

A la fin de ces 4 semaines, nous avons créé notre propre shampooing à base de produits naturels; nous l’avons ensuite appliqué sur nos têtes les 4 semaines suivantes (encore 3 fois par semaines).

  

            A) Premières semaines avec le shampooing « Pantène PRO-V » :  shampooing conçu pour des cheveux « normaux ».

 

Nous avons pu observer les effets de ce shampooing industriel sur nos trois sortes de cheveux. Ce traitement étant commun, il permettra une comparaison plus exacte des effets des deux shampooings sur chaque type de cheveux.

Nous nous sommes donc lancé dans une cette expérience inédite … plus certifiée dans la  première phase que dans la seconde.

 

Les données ci-dessous correspondent à l’évolution hebdomadaire de la physionomie des cheveux chez chacune de nous. Il y a d’abord la  variation de la résistance à la rupture, puis celle du diamètre du cheveu.

mesures1.png

D’après les expériences faites avec le dynamomètre, nous avons d’abord cru  constater que le cheveu était moins résistant. En effet, après une semaine de traitement au shampooing Pantène, la résistance du cheveu de Caroline est passée de 3,5N à 2N. A la fin de la première phase de notre étude, nous avons aussi pu constater que celle du cheveu d’Anne-Charlotte était passée de 2,5N à 1,7N, ainsi que celle du cheveu d’Emma, de 1.6 à 1,2.

dinamo.png Différents dynamomètres utilisés

On pourrait alors penser que notre hypothèse  sur les effets nuisibles du shampoing est confirmée.

Parallèlement aux mesures, visuellement, les cheveux semblaient s’abimer et se ternir : Emma, qui a de longs cheveux, voyait les pointes s’assécher. Anne-Charlotte, qui utilisait un shampoing pharmaceutique auparavant, constatait également que ses cheveux étaient devenus plus cassants et ternes. Par contre, Caroline, qui elle utilisait déjà un cheveu de la gamme Pantène au « pouvoir lissant », ne voyait qu’un faible changement.

 

Nous avons également essayé de mesurer le diamètre des cheveux avec un laser pour être plus précis dans les mesures. Cependant, ces expériences ont été peu utiles car nous ne savions pas comment interpréter les données observées. L’expérience au microscope était plus simple et plus efficace.

 laser1.pnglaser2.pnglaser3.pnglaser4.png

 

 

 

            B) Deuxième phase avec le shampooing artisanal à base de produits naturels

 

            Bien qu’étant caractérisé par une texture étrange et peu attrayante, le shampooing naturel a souvent été considéré comme plus efficace et surtout meilleur pour la fibre capillaire. Nous avons voulu tester la validité de ces idées reçues et, pour ce faire, nous avons utilisé un shampooing artisanal à base de produits naturels pendant 2 semaines. En utilisant cette variété de soin, il faut être prêt à prendre le temps de le produire et savoir supporter certaines odeurs peu agréables... 

Nous avons poursuivi les expériences hebdomadaires sur nos cheveux. Les données pour cette deuxième phase expérimentale se trouvent ci-dessous :

 mesures2.png

            Suite à notre seconde phase expérimentale, nous constatons que notre première hypothèse n’est pas valable. En effet, la résistance et le diamètre  de nos cheveux ne semblent pas révélateurs des effets des shampooings utilisés puisqu’ils varient d’une manière irrégulière  que ce soit après l’utilisation du shampooing industriel ou du shampooing naturel.

Cependant, une vérification de la répétabilité des mesures serait nécessaire  pour confirmer si les différences observées sont réelles ou le résultat d’une trop grande dispersion de la mesure.

Quelques jours après la fin de notre dernière phase expérimentale, nous nous sommes rendues dans une clinique spécialisée pour le cheveu. La directrice nous a expliqué que les shampooings ne pouvaient pas avoir un effet réel sur le diamètre ou la résistance de nos cheveux déjà émergés mais seulement sur ceux en formation. La seule évolution que nous pouvons observer est donc superficielle et visuelle.

 lavage.png 

Le mélange huile d’olive, vinaigre d’alcool, jaunes d’œufs et décoction de lierre semblent donc être une solution simple et efficace.

 

 

            C) Comparaison subjective


            On peut dire que l’esthétique du cheveu s’est nettement améliorée en passant au shampooing naturel. Emma a eu l’impression de cheveux plus lisses, brillants, soyeux et d’une meilleure homogénéité dans la couleur. Anne-Charlotte a constaté une augmentation de la souplesse ainsi que de la brillance et des cheveux plus soyeux elle aussi. Pour finir, Caroline a également remarqué que ses cheveux étaient lisses et brillants. Cependant, le shampooing naturel lui rendait les cheveux gras très rapidement.

Grâce aux effets multiples de l’huile d’olive, nos cheveux sont devenus plus brillants. Le jaune d’œuf, grâce à son pouvoir nutritif, les a rendus plus soyeux et plus souples.  Le vinaigre est peut-être à l’origine de l’augmentation de la résistance puisqu’il permet au cheveu de se régénérer mais il a aussi permis de raviver l’éclat de nos cheveux. Enfin, la décoction de lierre semble avoir ravivé la couleur des fibres.

 

            Bien que plus agréable à l’utilisation, le shampooing industriel « Pantène Pro-V » nous a déçus : nos cheveux nous ont semblé plus secs, ternes et moins souples. Alors que l’utilisation du shampooing naturel nous a procuré une sensation de bien-être et d’assainissement capillaire. Les effets étaient presque contraires à ceux du premier shampooing utilisé. Il existe néanmoins une entrave à l’utilisation de ce soin : nos cheveux devenaient gras plus vite.

Commentaires (1)

1. dfg 01/10/2015

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×